Lentz - Tableau Mario

Lentz

Le LEGO Art tout le monde en parle. Lenz, graffeur toulousain en est un de ses représentants. Cet artiste connu pour ses créations LEGO était à Bordeaux, le temps d’un week-end. Interview d’un artiste branché brique.

Interview de Lentz
Par Claude pour Vibration Clandestine

À quel moment avez-vous commencé à travailler avec les LEGO ?
Je suis dans le graffiti depuis une quinzaine d’années. Mais c’est par hasard que j’ai commencé à travailler avec les LEGO en retrouvant, un jour, ceux de mon enfance. Je les ai assemblés et réalisé une paire de baskets. Ça a été le début d’une longue série. C’est grâce à elles que j’ai été repéré. Ensuite, j’ai décidé de travailler les LEGO à plat. J’ai alors créé mes premiers tableaux. Depuis, je n’arrête plus.

Quelles relations entretenez-vous avec la marque Lego ?
Je n’en ai aucune. Il n’y a ni sponsoring, ni partenariat. J’achète mes pièces d’occasion et au kilo. Il y a un très gros marché alimenté notamment par les AFOL (adultes fans de Lego).

 j'ai commencé à travailler avec les LEGO en retrouvant, un jour, ceux de mon enfance

Comment vos œuvres LEGO ont-elles été connues ?
Au début j’exposais mes paires de baskets LEGO à Toulouse dans un magasin de chaussures vintage. Puis un jour, un galeriste a repéré mon travail et m’a proposé d’exposer chez lui. J’ai dit oui tout de suite. Puis au fil des rencontres artistiques, mes tableaux ont été accueillis à Marseille, à Zurich, dans des galeries spécialisées dans le street art.

Les amateurs de Lego art sont-ils les mêmes que les fans de Lego ?
Non, c’est un public radicalement différent. Les fans de Lego apprécient mon travail. Mais les acheteurs sont des amateurs d’art qui fréquentent les galeries.

Utilisez-vous cet art dans la rue ?
J’intègre de plus en plus l’univers Lego dans mes graffitis. Ça peut être du lettrage, un bras, un plot… Comme ça les gens peuvent faire plus facilement le lien avec mes œuvres. C’est important.

lenz-lego.blogspot.fr/

Partager :