Raie pastenague

Les eaux de la Guadeloupe

 

L’arc formé par les petites Antilles dans les Caraïbes, Des grenadines aux îles vierges, est un véritable sanctuaire marin. Arrêtons-nous plus particulièrement en Guadeloupe, un de nos départements d’outre-mer. Comme toutes ses voisines, l’île française est consciente de l’enjeu tant économique qu’écologique de la préservation du patrimoine naturel marin afin de pouvoir passer un témoin viable aux futures générations. Quels sont les moyens mis en œuvre par les différents organismes pour sensibiliser et promouvoir ce patrimoine exceptionnel ?

 

Première étape, la réserve naturelle de petite terre au large de Saint François. Ensemble d’îlots gérés par l’ONF où les tortues ont l’habitude de venir pondre. L’îlet de ponte est totalement interdit aux hommes.

Petite Terre, îlet autorisé
Petite Terre, îlet autorisé

Mais pour sensibiliser le public, il est possible, suivant un planning strict de venir passer une journée sur un autre îlet on vous pourrez voir iguanes des Antilles sur terre et raie pastenague dans l’eau. Les guides et les gardiens de L’ONF sont présents pour vous sensibiliser et surtout pour vous expliquer ce que vous pouvez faire ou pas !

Iguanes des Antilles
Iguanes des Antilles

Deuxième arrêt à la réserve Cousteau, aux îlets Pigeon près de la côte ouest de la Basse Terre. Les fonds marins de ces îlets ont été baptisés Réserve Cousteau lorsque le célèbre capitaine est venu faire des tests de son petit submersible en 1959 et qu’il découvre cet espace qui est désormais protégé et où la pêche est limitée afin de préserver coraux, anémones et poissons multicolores.

éponges tuyaux d'orgues
éponges tuyaux d’orgues

Les nombreuses écoles de plongée qui vont sur le site jusqu’à 3 fois par jours s’efforcent de respecter les lieux et de transmettre un savoir particulier aux nombreux touristes. Malgré que la Réserve Cousteau ne soit pas une réserve naturelle au sens juridique du terme, les autorités et les guadeloupéens apporte un soin particulier à ces magnifiques fonds marins.

 

perroquet
perroquet

Troisième étape, la traversée de L’AGOA. Nous disons traversée puisque l’AGOA est un sanctuaire dans les eaux caribéennes françaises. Baleines à bosses, cachalots et de nombreuses espèces de dauphins vivent à l’année ou ponctuellement dans ces eaux.

Dauphins tachetés
Dauphins tachetés

Organisme crée par l’état français, l’AGOA agit pour la protection et la conservation des mammifères marins et de leur habitat en soutenant la mise en place de zones protégées et en faisant collaborer les différentes missions à travers toutes les Antilles ! Des associations comme Whale Watching Guadeloupe pourront vous embarquer sur la mer des Caraïbes pour sensibiliser et éduquer le public à l’importance de ce sanctuaire des mammifères marins aux Antilles.

 

 

Ces trois exemples sommaires donnent une visibilité sur la volonté de la protection du patrimoine naturel des DOM français aux caraïbes. Mais malheureusement beaucoup de problèmes écologiques et environnementaux subsistent sur ses îles qui sont tellement éloignées de la métropole.

 

 

Partager :