Back Album Zuul Fx©Gwen Vibancos

Gwen Vibancos

 

Connaissez-vous cette sensation qui vous prend aux tripes, cette sensation qui vous fait dire que vous appréciez ce que vous avez devant les yeux. Cela devient un accord silencieux avec le travail de l’artiste. Gwen Vibancos, son travail en relation avec des ensembles musicaux, ses illustrations tantôt mystique, fantastique, tantôt science-fiction, ses BD, tout ceci attrape l’œil et le retient ! Rien ne vous laisse indifférent : ses dessins ont l’air vivant tant l’ambiance et le message qu’il veut faire passer paraissent à travers ses œuvres. Vous êtes en train de vous dire que c’est son agent qui a écrit ce texte mais je vous assure que j’essaie simplement de vous faire partager mon plaisir ! Je vous laisse faire votre propre jugement…

 

Interview de Gwen Vibancos par Vibration Clandestine

 

Après six ans de Métal, vous vous relancez dans votre première passion, la BD. Durant votre interlude musical, vous aviez arrêté totalement le dessin ? Pourquoi avoir arrêté l’un pour reprendre l’autre ?
Absolument pas ! J’ai toujours dessiné !! J’ai même conçu le packaging de l’album, avec l’aide de Pzyon, le DJ du groupe, que nous avions sorti en 2009. Quand j’étais dans ce groupe, je faisais même une BD avec le chanteur, mais à l’époque c’était pour le fun. J’ai arrêté le groupe car nous ne nous entendions plus. Je me suis donc demandé ce que j’allais pouvoir faire de ma vie et je me suis rendu compte que l’autre domaine dans lequel j’avais le plus de bouteille après la musique, c’était le dessin et la BD. J’ai donc tenté ma chance.

 

Ange Déchue©Gwen Vibancos
Ange Déchue©Gwen Vibancos

 Grâce à votre travail, vous avez pu concilier les deux, musique et dessin. Vos collaborations pour Rufus Bellefleur et Zuul FX sont très complètes. Parlez-nous de ces projets …
 Pour Rufus, tout a commencé lorsque le compositeur et initiateur du groupe, Yuz, m’a contacté pour un simple dessin à offrir en cadeau à notre ami Julien Cassarino (chanteur du groupe Psykup et Manimal), en rapport à une envie de Yuz de faire un projet avec Ju. Le dessin leur a tellement plu qu’ils ont décidé de m’engager pour dessiner l’album quelques mois plus tard ! Pour Zuul Fx, j’ai rencontré le chanteur, Steeve Petit, sur le tournage du film Pop Redemption (de Martin Le Gall et Alexandre Astier) auquel j’ai participé. J’avais amené à tout hasard mon book. Quand Steeve a vu mes dessins, il a flashé. 3 jours après le tournage il m’a rappelé pour que je travaille sur Unleashed, leur dernier album sorti chez Verycords et Warner Music France !! Ces deux expériences m’émeuvent énormément car j’ai découvert Psykup et Zuul FFx dans des magazines Métal quand j’étais ado !

 

je peux me permettre des critiques de la société  

 

 Vous êtes « auteur régulier » pour le magazine PSIKOPAT. Vos deux aliens Spag & Ti, drôles et attachants, portent un regard critique sur les déboires de la société humaine. C’est en quelque sorte, un avis extérieur…
 C’est ça qui est génial ! J’ai créé ces personnages spécialement pour le mag, et je suis content de cette idée, car je peux me permettre des critiques de la société assez poussées sans craindre les foudres du public, car leur avis est 100% excusable, puisque ce sont des aliens !! Carali, le rédacteur en chef et frère d’Edika a dû apprécier ce concept, vu que le magazine est très « humour noir subversif ».

 

 Jack Manta et les envahisseurs de l’espace et Jack in Spaceland (science-friction comique), sont vos projets BD perso. Présentez-nous ces 2

Gaïa©Gwen Vibancos
Gaïa©Gwen Vibancos

Jack. Avez-vous eu des retombées éditoriales ?
 Jack in Spaceland c’est vraiment un délire personnel, je n’ai pas monté de dossier-éditeurs pour ça, mais son côté caractériel le rend tellement attachant que j’aimerais un jour pousser l’aventure plus loin. Jack Manta n’est pas un projet personnel, puisque j’ai travaillé dessus avec le scénariste Guillaume Clavery, qui a déjà été édité chez Delcourt, Ankama, Dargaud, Glénat et Casterman. Nous avons monté un dossier qui est maintenant terminé, il ne manque plus qu’à l’envoyer aux éditeurs et se montrer à quelques festivals pour vendre le projet. Affaire à suivre…

 

 Quels sont les collaborations en vue ? Avez-vous des idées solo ?
 
Je travaille actuellement sur pleins d’albums de groupes : Johnny Beavers, Calling of Lorme, Black Hills, Pzyon, Scarecrow et nous préparons également le 2ème album de Rufus Bellefleur. Mis à part ça je me lance également dans le concept art pour le cinéma, l’animation et les jeux vidéo, et je me fais la main sur des courts-métrages de réalisateurs toulousains. Niveau solo, mon rêve serait de pouvoir sortir un jour une BD que j’aurais faite tout seul de A à Z ! Car je suis également très attiré par le scénario et les dialogues.

Merci à toute l’équipe de Vibration Clandestine pour cette interview !

 

 

http://gwenvibancos.blogspot.fr/

Partager :