Jonone

Jonone, the street painter…

Jonone
graffiti sur toile !

 

Jonone
©Gwen Le Bras

 

John Andrew Perello, alias Jonone, est né à New York au début des années soixante. De son éducation traditionnelle il n’en retire rien. Très jeune, il sait que ce que la société lui offre, il n’en veut pas. Pas de joli costume, pas de belle maison, pas de travail aliénant.

 

Jonone
Open Your Eyes (photo de Gwen Le Bras, 2014)

 

Pourtant une image est gravée dans sa mémoire, celle de l’éclair coloré des métros tagués passant à pleine vitesse. Dès lors cette photographie de sa mémoire sera la ligne directrice des œuvres de l’artiste peintre aux inspirations venant de la rue. Sur toile ou sur les murs qui lui sont offerts par la rue, avec de la peinture ou des bombes aérosols, Jonone s’exprime depuis quarante ans et il ne s’essouffle pas

 

Jonone
2015-Blast Me, acrylique et encre sur toile (photo de Gwen Le Bras)

 

Ses toiles, amalgame de couleurs transmettent une énergie affolante, sont le reflet de l’image qu’il se fait de la société. Anthony Clark plus connu sous le pseudonyme d’A-One, lui insufflera les codes de l’expressionnisme aérosol.

 

l’expressionnisme aérosol par jonone !

 

Nourri par tout ce qui fait l’art, il nous offre des toiles criantes de vérité, de sensibilité. De New York à Paris, ville où il s’est installé au début des années quatre-vingt-dix, il est connu et reconnu. Amateurs et professionnels sont unanimes, Jonone a conquis la toile grâce à la rue.

 

Jonone
2016-Click Clack, Encre sur toile (photo de Gwen Le Bras)

 

Jonone c’est avant tout une façon de voir les choses, une façon de voir la rue et de la retranscrire sur toile de coton. Il assimile tout ce qui fait de nous des hommes et le pose de façon abstraite sur ses toiles généreuses.

 

Jonone
2015-The Slide, acrylique et encre sur toile (photo de Gwen Le Bras)

 

Sans rien attendre en retour, il s’exprime à travers ses créations, pêle-mêle de couleurs qui s’enchevêtrent les unes aux autres. En 2011, John rend hommage à l’Abbé Pierre pour l’anniversaire de sa disparition. Cette œuvre qui devait être éphémère est aujourd’hui encore exposée dans le dix-huitième arrondissement parisien.

 

Jonone
l’abbé Pierre© Séb!Godefroy_Fap.
Partager :