Marseille

In Marseille We Trust

 

Les graffeurs marseillais Joke, Heng, Difuz, Gamo et Arthur Marcelja, s’exposent au marché aux puces de Marseille. Ils sont jusqu’à la fin du mois de Janvier à la Galerie St Laurent  l’un des lieux incontournable pour apprécier le street art marseillais, dans un des plus grands marchés aux Puces d’Europe.

 

In Marseille We Trust
Joke, Heng, Difuz, Gamo et Arthur Marcelja s’affichent à la galerie St Laurent

 

Marseille
Le Carton d’invitation

 

Les street artistes issus en partie du PM Crew et du KFC Crew marseillais, ont depuis plusieurs années pris possession des rues du centre ville (une visite au Cours Julien et au Panier vous convaincra), ils s’affichent cependant en galeries, festival où l’on peut découvrir une autre facette de leur travail.

 

Marseille
La galerie Saint-Laurent

 

Joke affiche du calligraffiti, son langage propre, où ses lettres s’ordonnent entre wiriting et calligraphie ancestrale.

 

Heng, présente des pièces de villes déconstruites faites en superposition de peinture, et où des nuées de couleurs se glissent entre la verticalité des lignes. On peut d’ailleurs retrouver actuellement d’autres de ses pièces à l’exposition collective « Inside Street Art Show » à l’appartement à vivre

 

Marseille
Une œuvre d’Arthur Marcelja

 

Difuz met en scène des personnages toujours en mouvement, dans un univers coloré ! Ses créatures nous font rire, et se rient de nous, en élaborant une critique ironique de notre société.

 

Marseille
Une œuvre de l’artiste Diffuz

 

Gamo a ramené avec lui son bestiaire coloré, rempli de créatures, d’animaux, qui semblent toujours plein d’histoires, et de fluides qui coulent et dérangent.

 

Marseille
Des création de l’artiste Joke

 

Arthur Marcelja nous présente ses pochoirs marseillais, tirés des rues des quartiers centraux de la ville. On reconnait des portraits d’habitants, et il nous présente ses sérigraphies entre couleurs pop et lignes de fuite urbaines.

C’est un plaisir de pouvoir redécouvrir un concentré de très belles pièces de ces peintres des rues, que l’on peut apercevoir au cours de nos errances urbaines dans le cœur de Marseille.

 

Cet article a été rédigé par Florence Pondaven pour Vibration Clandestine.

Partager :