1_paradis_artificiels_1

Miguel Chevalier

Né à Mexico, Miguel Chevalier utilise l’informatique depuis la fin des années 70 comme moyen d’expression dans le domaine des arts plastiques. Recourir à l’informatique était comme une évidence pour lui, cet outil permettait d’explorer par la création artistique un territoire encore vierge. Depuis le début de sa carrière, Miguel Chevalier s’est imposé comme l’un des pionniers de l’art virtuel et numérique, l’ordinateur lui offrant des possibilités illimitées et en perpétuelles transformations.

 

Dans son travail artistique, Miguel Chevalier aborde différents thèmes comme la relation entre la nature et les artifices, ou le flux et les réseaux qui organisent nos sociétés contemporaines. S’inspirant de l’histoire de l’art qu’il réforme, il crée et propose des œuvres expérimentales et pluridisciplinaires.
Ni peintre, ni sculpteur, ni informaticien, ni artiste multimédia, Miguel Chevalier est pourtant reconnu internationalement. Il s’inscrit dans une démarche avant-gardiste où il défriche des territoires nouveaux et méconnus. Il marque la scène artistique contemporaine grâce à ses créations comme Sur-Natures, Fractal Flowers ou Seconde Nature. Ces trois séries sont basées sur l’observation du monde végétal et sa transposition dans l’univers numérique.

Miguel Chevalier aborde différents thèmes comme la relation entre la nature et les artifices, ou le flux et les réseaux qui organisent nos sociétés contemporaines

Diplômé de l’école nationale supérieure des Beaux-Arts, de l’école nationale supérieure d’art déco, il est également diplômé d’art et d’archéologie à la Sorbonne. Un beau parcours universitaire qui ne l’a pourtant pas empêché de rencontrer quelques difficultés lors de ses débuts, quand l’ordinateur n’était pas à la disposition de tous. Son travail est désormais facilité par l’accès libre pour tous à des outils informatiques de plus en plus puissants.

Miguel Chevalier réalise de nombreuses expositions dans le monde entier et réalise des projets dans l’espace public et architectural. Deux expositions personnelles sont prévues à la Galerie Lélia Mordoch à Paris du 25 septembre au 31 octobre avec la série VORTEX 2015. Puis du 2 octobre au 19 décembre à la Galerie Fernand Léger à Ivry Sur Seine avec la série Méta-cités 2015.

 

www.miguel-chevalier.com/fr

Partager :