Rencontres de la photographie à Arles !

la quarante-septième édition
de l’événement quasi institutionnel !

 

Les rencontres de la photographie dans le pays d’Arles ont débuté depuis le début du mois de juillet. Jusqu’au 25 septembre, près de quarante expositions et stages photos se succèdent et se chevauchent pour le plus grand plaisir des amateurs et professionnels de la photographie.

 

Nous allons ici faire un zoom sur sept expositions qui ont retenu notre attention. Elles sont toutes inscrites sous différents thèmes. Tout d’abord Monstres & Cie qui se focalise sur les monstres du cinéma au folklore japonais. Vous pourrez y retrouver les photos de Charles Fréger.

 

Les rencontres de la photographie
Monstres & Cie par Charles Fréger
Les rencontres de la photographie
Monstres & Cie par Charles Fréger

 

Africa pop porte un regard décalé et plein d’humour sur ce continent magnifique et ses habitants souriants. Les clichés de l’écossaise Maud Sulter (décédée en 2008) nous montrent l’Afrique d’une façon peu conventionnelle.

 

Les rencontres de la photographie
Africa pop, Maud Sulter
Les rencontres de la photographie
Africa pop, Maud Sulter

 

L’exhibition Les plateformes du visible, nous présente les nouvelles approches du documentaire. L’enquête devient sujet photo et le photographe, détective. À découvrir les photographies de Joao Pina sur l’opération Condor, opération secrète américaine durant la guerre froide.

 

Les rencontres de la photographie
Operation Condor, Joao Pina, Les plateformes du visible

 

Le thème Après la guerre qui regroupe, entre autres, les clichés d’Alexandre Guirkinger d’une ligne Maginot où la nature a repris ses droits. De plus, l’expo Nothing but blue skies revient sur l’image médiatique du 11 septembre.

 

Les rencontres de la photographie
Alexandre Guirkinger, ligne Maginot, Après la Guerre
Les rencontres de la photographie
Nothing but blue Skies par Joan Fontcuberta

 

les rencontres de La photographie en Arles
c’est complet, éclectique, immanquable !

 

L’histoire de la photographie au gré des erreurs et des accidents, ou la Relecture de la Photographie vue autrement. L’exposition Parfaites Imperfections où près de vingt photographes montrent l’art d’embrasser le hasard et les erreurs.

 

Les rencontres de la photographie
Kent Rogowski, Love = Love. Parfaites Imperfections
Les rencontres de la photographie
Ruth van Beek, The Levitators. Parfaites Imperfections

 

Singulier ! étranges collections, est une rétrospective dans laquelle l’exposition Lady Liberty décline la fabrique photographique d’une icône. Christian Kempf et Albert Fernique présentent ici des reproductions d’anciens clichés de la célèbre statue.

 

Les rencontres de la photographie
Albert Fernique, La Statue de la liberté de Bartholdi. 1884
Les rencontres de la photographie
Lady Liberty, reproduction de Christian Kempf

 

Retrouvez le suisse Augustin Rebetez, à travers son projet ambitieux de réunir trois musées au sein d’un château en carton. Son rendez-vous photo est assimilé sous le thème du Hors-Cadre.

 

Les rencontres de la photographie
Hors Cadre. musée carton par Augustin Rebetez
Les rencontres de la photographie
Hors Cadre. musée carton par Augustin Rebetez

 

Les rencontres de la photographie en Arles, c’est douze thèmes pour une quarantaine d’expositions disséminées sur autant de lieux culturels de la cité des Bouches du Rhône. Cette quarante-septième édition de l’événement incontournable de la photographie, c’est également plus de mille mètres carrés dédiés au livre sous toutes ses formes, un programme associé qui génère huit expositions indépendantes et le grand Arles Express qui inclut Avignon, Nîmes et Marseille à ce parcours de la photographie de trois mois !

 

La photographie en Arles,
c’est complet, éclectique, immanquable !

Partager :