©Senyphine

Senyphine

Passionnée depuis toujours par le dessin, Senyphine nous transporte dans un monde imaginaire avec ses illustrations aux lumières et personnages irréels. Un univers chimérique où Senyphine s’exprime, où les humains côtoient les monstres, où les couleurs chatoyantes se mêlent aux plus sombres.

 

Vibration Clandestine a posé ses questions à Sényphine

D’où te vient cette passion pour le dessin et l’illustration ?
J’ai toujours été sensible aux images que ce soit dans les livres ou les dessins animés depuis mon enfance. Aujourd’hui je puise mon inspiration dans le cinéma / l’animation (Burton, Jeunet, Miyazaky, Disney), la littérature (Poe, Lovecraft, Verne), la peinture (Dali, Rembrandt, De Vinci, Doré) et le mouvement Steampunk…Mais aussi dans le Street Art (Jeff Soto), ou encore le tatouage (Belly Button)…

 

Tes personnages et décors sont oniriques, pourquoi cet univers ?

©Senyphine
©Senyphine

Avant tout, le dessin est pour moi un moyen d’expression, un exutoire. Un réel besoin de palier l’ennui du quotidien, de tordre la réalité et lui donner une dimension onirique, rêvée ou cauchemardée. J’ai choisi d’illustrer des romans fantastiques et des contes pour enfants car j’adorais lire des histoires de sorcières alors si je peux donner un peu de rêve à mon tour…

 

Quelle est ta technique pour réaliser tes illustrations ?
Avant j’utilisais uniquement des médiums traditionnels. Puis une formation en infographie m’a apportée l’outil numérique. J’ai eu envie d’expérimenter le mélange des deux genres. J’ai toujours besoin de crayonner sur une feuille et de créer mes propres textures afin de les retravailler sous Photoshop à l’aide d’une tablette graphique. Mais j’utilise peu les fonctions de base du logiciel.

Avant tout, le dessin est pour moi un moyen d'expression, un exutoire

Illustrations pour l’édition, les CD et DVD, les tatouages et les projets privés, vers quel chemin vas-tu désormais aller
C’est compliqué de choisir une direction car j’aime travailler sur des projets et des supports différents. Actuellement, je travaille sur 3 livres pour enfants donc je dirais l’édition ! Mais je garde en parallèle le tatouage car j’ai découvert ce métier passionnant il y a peu de temps et j’ai vraiment envie de le pratiquer dans l’avenir…

 

Le mot de la fin (très court) : « Sachez vous éloigner car, lorsque vous reviendrez à votre travail, votre jugement sera plus sûr » Léonard DE VINCI.

 

www.senyphine.com

contact@senyphine.com

06 87 29 92 28

 

Partager :