"Cocon R9600" © Futuroscope - S. Laval - A. Mano - D. Laming, Architecte

L’art s’invite au Futuroscope

 

Vibration Clandestine est allée au Futuroscope

 

 En 1987, René Monory fondait le premier parc d’attractions en France. Alors président du Conseil Général de la Vienne, il imagine le concept Futuroscope : un site tourné vers le futur sur lequel coexisteraient une aire de loisirs, une zone d’activité économique et une aire de formation, pour relancer l’esprit d’entreprise du département. Près de 30 ans après, le pari est réussi et le modèle de développement du territoire que représente le Futuroscope fait référence à travers le monde. Aujourd’hui, Le Futuroscope explore un nouveau territoire : celui de l’art sous toutes ses formes. Expositions de photographies, de sculptures, Land Art…

Le Futuroscope explore un nouveau territoire : celui de l'art sous toutes ses formes.

 L’art s’empare des jardins et des moindres recoins du parc pour vous étonner, aiguiser vos sens et stimuler votre imaginaire. Depuis 7 ans, le Futuroscope donne carte blanche à des artistes sélectionnés, par appel d’offres national, dans le domaine du Land Art. Cette année, le thème retenu est : « L’art d’en rire », en résonance avec la nouvelle animation à l’humour loufoque des Lapins Crétins. Au détour d’un chemin du Futuroscope, tout au long de l’été retrouvez les œuvres de Toutain, Edline, Dejoie Robin, Sirot, et bien d’autres artistes qui ont su utiliser le parc. Ce parc d’attractions, qui combine nouvelles technologies tout en restant ludique, n’a pas fini de nous étonner. Si vous n’y êtes jamais allé, n’hésitez pas à passer un ou deux jours en famille ou entre amis, vous ne serez pas déçu !

www.futuroscope.com

Partager :