903134_409511479145515_1116561027_o

Thétis EMR

 

 

 

Sans titre

 

 

Thétis, d’après la mythologie grecque est une Néréide, une nymphe marine. Elle est aussi la mère d’Achille qui a combattu pendant lIMG_4753a bataille de Troie dans l’Iliade d’Homère. Thétis aura aussi donné son nom à la convention internationale des énergies marines renouvelables, Thétis EMR.

En effet, les courants océaniques, les marées, les vagues ont un formidable potentiel en termes d’énergies vertes renouvelables. D’après la Tribune du 11 octobre 2013, l’été 2014 verra les tests grandeur nature d’hydroliennes fluviales et/ou maritimes à Bordeaux et sa région. 

Parmi les nombreuses autres techniques qui sont capables d’exploiter ces forces naturelles, les hydroliennes sont les plus connues. Il y a aussi les usines marémotrices, on peut aussi évoquer un procédé avancé qui génère de l’énergie houlomotrice : les vagues avec le flux et le reflux mettent en mouvement une chaîne flottante articulée et REF201304113365_02 (1)(1)reliée à des vérins eux-mêmes connectée à une dynamo !

Ce n’est pas tout, reste aussi l’énergie thermique des mers qui exploite le différentiel de température entre la surface et les profondeurs. Dernier exemple, l’énergie osmotique qui utilise la différence de salinité des eaux aux embouchures des fleuves !

Conventions, colloques, expositions autour des EMR, sont le programme du Thétis qui se déroulera du 9 au 10 avril à la cité de la mer à Cherbourg, Normandie, où seront présents les principaux acteurs de ce secteur qui se doit d’évoluer, de progresser. Si le développement des quelques exemples cités ci-dessus se fait tout  en respectant l’environnement, les résultats peuvent être très encourageants…

 

Ce petit article n’est là qu’à titre de présentation, si vous voulez plus de détails sur les EMR rendez-vous à la source :

http://www.connaissancedesenergies.org/

http://www.france-energies-marines.org/

 

Partager :