Babylon Circus©Hamza DJENAT

Babylon Circus

 

Babylon Circus, c’est avant tout une amitié qui dure depuis 25 ans. Une vie, une histoire qui, bercée par des hauts et des bas, ne s’est jamais arrêtée. Plus de 1 500 concerts à travers 35 pays. Après La belle étoile en 2009, et pour sortir Never stop, ils se sont accordés une pause méritée. Ils sont actuellement en tournée interplanétaire.

 

Interview de David & Manu par Vibration Clandestine

 

 

Sur les réseaux sociaux, de nombreux fans de tous les pays vous demandent de revenir. Votre musique et les émotions qu’elle diffuse sont donc contagieuses. Pourquoi ?

 

 « L’énergie qui vient du cœur s’appelle l’amour » m’a-t-on dit un jour ! Et c’est cette énergie qui crée la rencontre, la communion avec le public, que ce soit sur des rythmes rock, reggae ou balkaniques. Serions-nous d’insatiables « French Lovers », amoureux de la scène nous demande-t-on parfois ? Et c’est sans hésiter que nous répondons : oui, on n’a jamais trouvé meilleur terrain d’expression et de partage !

 

pont @romaingaudin
pont @romaingaudin

 

 

Début 2014, vous aurez entamé une série de concerts en Australie, en Allemagne, Belgique… Le tour du monde 2014 ?

 

 Il y a des projets de tournée sud-américaine, seul continent que nous n’avons pas encore foulé… et tant d’autres à découvrir. L’aventure du Babylon Circus est une véritable Odyssée, et tels d’infatigables Ulysse(s) modernes, nous répondons à l’appel du voyage, et on peut nous trouver là où on nous attend… Ou pas !

 

 

La différence de style musicale entre La belle étoile et Never stop est saisissante. Comment votre 5e album a-t-il été accueilli par vos fans ?

 

En cherchant à nous surprendre, nous avons surpris et laissé personne indifférent, ce qui est certainement la chose la plus importante pour nous. Les retours que nous avons eus vont du pire au meilleur… Comme à chaque fois qu’un artiste joue la carte de la différence !

 

Babylon Circus©romaingaudin
Babylon Circus©romaingaudin

 

« Never stop », la chanson qui a donné son titre à l’album est-elle autobiographique ?

 

 Il y a forcément une part de nous dans cette chanson, et ce quel que soit le degré d’interprétation de la chanson : la relation de l’enfant à l’adulte, le regard sur un monde qui s’emballe ou peut-être d’un groupe avide de profiter de l’instant et qui n’est pas près de s’arrêter de courir après ses rêves !

 

Le mot de la fin…

 

Bras ouverts, les mains tendues, on vous attend sous le chapiteau en toute saison pour toujours plus de chaleur et… de vibrations clandestines !

 

 

babyloncircus.net

 

Partager :