Chapelier Fou en pleine Muance !

Depuis 2009, le multi instrumentiste originaire de Metz affirme son univers singulier avec une forte productivité qui le met à part dans le paysage de la musique électronique française. L’exigence totale qu’il met dans chacune de ses productions lui vaut de creuser un sillon profond qui lui apporte le soutien d’un public de plus en plus vaste au fil des ans. Flirtant avec l’art contemporain comme la dernière commande du Centre Pompidou Metz pour illustrer l’exposition Musicircus, l’artiste bricoleur, joueur, et expérimentateur montre qu’il a l’imaginaire vaste et nourri de mille affects. Pour l’enregistrement de son  nouvel album Muance, Chapelier Fou s’est enfermé dans son home studio, en solo.

 

Une situation qu’il aime évidemment particulièrement, face à ses machines et ses instruments, face à lui-même. Sur ce disque, Chapelier Fou joue d’une grande variété d’instruments, le violon bien sûr, son instrument fétiche, mais aussi guitare, mandoline, bouzouki, synthés et orgue Farfisa.

 

Chapelier Fou
Louis Warynski ©Romain_Gamba

 

Chapelier Fou anime son Philémon

 

Premier extrait de Muance, voici Philémon, et sa complexe plongée dans un monde de textures électroniques avec un thème revenant avec une force renouvelée à chaque fois. Entre techno et electronica, Chapelier Fou parvient à rendre humaine les machines, leur donner de l’âme. Complexe et dense, la musique de Chapelier Fou est de celle que l’on aime explorer , y revenir à plusieurs reprises pour s’y perdre, car il y a beaucoup à chercher, à creuser.

 

Muance, c’est le nom du nouvel album de Louis Warynski alias Chapelier Fou, à paraître le 20 octobre sur le label Ici d’ailleurs.

 

Chapelier Fou
Le visuel de son premier album Muance !

 

La musique de Chapelier Fou est comme un jeu de piste, qui pique la curiosité, éveille et procure un véritable plaisir ludique. Clins d’œil et motifs récurrents sont autant d’éléments que l’auditeur est invité à découvrir et à se réapproprier selon son propre imaginaire. Pour nous appâter les sens, Chapelier Fou a demandé à Béatrice Lartigue de réaliser une vidéo animée en 3d, dans laquelle des formes évoluent avec une légèreté parfois aérienne, parfois aquatique, qui fait danser les neurones jusqu’à l’oubli de soi, jusqu’au nirvana.

 

Muance sort le 20 octobre sur le label Ici d’ailleurs

Chapelier Fou sera en concert le 20 octobre au MaMA Festival à Paris, et en tournée dans toute la France.

 

Article rédigé par Jérôme Leroy pour Vibration Clandestine

Partager :