Daisy Lambert

DAISY LAMBERT

Daisy Lambert : French Electro pop

Un garçon au prénom de fille qui rêvait des Etats-Unis, une douce schizophrénie au parfum nostalgique. Des synthétiseurs, des guitares épiques, des punchlines je m’enfoutiste. Si Daisy Lambert est un looser, il est beautiful. S’il ne chante pas, il croone. Et si « Chic Type » n’est pas un album, c’est un voyage sexy et planant, légèrement léger, décomplexé et généreux. Inévitablement, on invoque le Panthéon des chanteurs les plus classieux, figures majeures de l’art mineur, éternels dandies, un peu maudits, mais bien vieillis.

Si Daisy Lambert est un looser, il est beautiful. S'il ne chante pas, il croone.

On se rappelle aussi des quarante ans de la musique dite électronique, de Tangerine Dream à AIR, en passant par JM Jarre ou Moroder, et on dit merci à monsieur Moog. Au Brésil, il existe un mot pour décrire un sentiment mélangeant joie et mélancolie. Un manque habité, comme le souvenir d’un soir d’été. Cette saudade, chère à Gide comme à Daho, a désormais sa B.O. : c’est celle d’un type sympa, chic et attachant à la fois.
www.toitoilezinc.fr/salle-de-spectacle

 

Rédigé par : Toï Toï Le Zinc

Partager :