flk young paysages

FALKLANDS – Young Forever

Un premier EP à paraître ce lundi 20 avril pour un groupe jusqu’ici inconnu, mais pour combien de temps ? Cet EP a tout d’une pièce maîtresse. Entre expérimentation et méditation, le quatuor nous amène sur une route d’innovations. Innovations d’abord musicales. Difficile de situer le travail de la formation dans un genre précis. Folk, rock, électro… Malgré cette multiplicité des genres, le tout se veut résolument cohérent et uniforme. Se plaçant directement parmi le genre rare de l’avant-gardisme. Puis, enfin, une innovation dans un concept bien précis. Celui de l’Opéra-rock. Bien sûr cet exercice là n’est pas de leur création, mais on pourrait le croire tant le fil de l’histoire nous tient jusqu’au bout en haleine puis en suspension jusqu’au dernier titre « Young Forever ».

Un premier EP synonyme d'avant-gardisme

Le premier titre « Electricity » nous plonge dans le récit. Celui d’un homme à bout, détraqué par ses angoisses. Les quelques touches de piano nous renvoie à des centaines d’images et la voix nous hypnotise. Il nous faudra quelques minutes avant la fin de la dernière chanson pour s’en défaire. Puis ensuite vient « If you’d like to go », chanson romantique aux relents country et presque « psychopathique ». Avant de voir arriver « A thing of beauty », ballade entraînante suintant le bonheur vain, puis « Young Forever » viendra conclure en beauté l’objet. Hymne pur nous poussant dans un tourbillon de profondeurs personnelles.

Bref, rien n’est à jeté et tout à découvrir. Il y a du Brooks Wackerman (Bad Religion) dans le cisèlement des rythmes à la batterie, du Keith B. Brown dans ces guitares solistes et rythmiques, du groove à s’en plier les jambes grâce aux différentes parties basses et de la cradeur bowiesque dans la voix… Bref, il y a surtout une patte FALKLANDS à découvrir d’urgence !

www.facebook.com/flklnds

www.falklandsband.wix.com/discover

Cet article a été rédigé par Martin Chalon (brm music – label indé)

Partager :