©Rebecca Bowring

Gondi-San

 

Créé en 2012, Gondi-San est un projet musical électronique et instrumental, né de la collaboration entre Bib-San (musique électronique) et Salmigondi’s (Fabrice Perrin, clarinette et Séverin Bondi, percussions). Gondi-San élabore une musique feutrée et chaleureuse créant un cocon où il fait bon se blottir. Les mélodies de la clarinette accentuent l’effet de bien-être. Vous voulez écouter et connaître Gondi-San, alors rendez-vous au pays des Helvètes…

 

 

Interview de Gondi-San par Vibration Clandestine

 

 

Tout d’abord, comment s’est passée la création de Gondi-San ?

 

Il y a deux ans, nous avons commencé à collaborer avec Bib-San. Il avait envie d’intégrer des lignes instrumentales sur ses compositions. Ainsi, les musiciens de Salmigondi’s sont venus enregistrer percussions et clarinette sur ses compositions originales. Ensuite, on s’est retrouvé dans notre local à créer des morceaux tous ensemble. Le groupe a un peu plus d’un an, mais cela s’est fait tellement naturellement ! C’est drôle, c’est une question toute simple, mais finalement il est difficile aujourd’hui de se rappeler l’origine du projet.

 

 

Percussions, clarinette, laptop (PC portable), expliquez-nous l’élaboration d’un morceau, y a-t-il un schéma type ?

 

C’est peut-être le grand défi d’un groupe qui mêle musique électronique et instrumentale. Il faut savoir prendre en compte les libertés et les contraintes de chacun. Il y a bien sûr un schéma type, car c’est Bib-San qui a composé la plupart de nos morceaux. À nos débuts Séverin et Fabrice jouaient des coudes pour trouver leur place dans la compo. C’est vrai, Les machines peuvent tout faire et remplacer n’importe quel musicien ! Bien qu’on ne retrouve jamais le grain, l’écoute, l’intention et la liberté de jeu…

Aujourd’hui, on est en train de faire exploser ce mode de fonctionnement : Chaque membre du groupe vient avec des idées nouvelles et on compose à partir de cela.

 

Gondi-San©Rebecca Bowring
Gondi-San©Rebecca Bowring

 

Thomas, le vidéo jockey, est-il un membre à part entière de Gondi-San ? Avez-vous votre mot à dire sur ces réalisations ?

 

Thomas a créé un univers visuel qui correspond parfaitement à la teinte de notre musique, entre fascination industrielle et destruction de la nature face à la surconsommation. Ça nous a tout de suite convaincus, car il présente un aspect qu’on revendique, le lien entre la technologie des sons de Bib-San et l’aspect brut des instruments de Salmigondi’s.

Mais Gondi-San, c’est d’abord un trio musical avec une volonté de collaborer avec plusieurs artistes dont des vidéo-jockeys et nous croyons qu’il n’y a pas qu’une seule lecture de notre musique. Avis aux amateurs…

 

 

Le clip de Rostobox, d’une manière ludique, donne matière à réfléchir : surproduction, surconsommation, pollution… Vous considérez-vous comme des artistes engagés ?

 

« Engagés » ? Le terme nous semble un peu exagéré. Je crois simplement que notre génération se débat dans un monde qui part à la dérive, persuadé que son système de consommation est le seul qui puisse le sauver. Nous aimons penser le contraire, c’est vrai… Mais la musique de Gondi-San est avant tout une invitation au voyage, au carrefour d’atmosphères antagonistes, organique et mécanique, industriel et naturel,

 

 

Le dispositif « sorties de pistes » de Château Rouge à Annemasse ne cesse de mettre sous les projecteurs des artistes de talents…

 

Et c’est encore pour nous quelque chose qu’on a de la peine à réaliser. Aujourd’hui, on fait partie de ce programme et on se rend compte de la chance que nous avons. On ne manquera pas de profiter des cours, des suivis artistiques, de l’enregistrement en studio, et du réseau dont bénéficie Château rouge. On en profite d’ailleurs pour remercier toute l’équipe.

Pour nous ce dispositif est un tremplin idéal pour atteindre nos objectifs : une nouvelle approche de travail, une expérience en studio, un cadre professionnel qui incite à la création et une possibilité étendue de jouer en dehors de notre région, avec en perspective pour l’été prochain, une tournée en Italie.

 

 

 

 

facebook.com/GondiSan

 

Partager :