CDcover_laminederien_avec_des_si

La Mine de Rien

Depuis le 28 avril, vous pouvez vous procurer le 5e album de La Mine de Rien, Avec des Si. Album swing groovy tzigane rock chanson française, il est le fruit d’un travail du groupe au complet, d’une année 2013 faites de voyage et de rencontres qui viennent renforcer l’identité, le caractère et le son de La Mine de Rien.

 

Interview de La Mine de Rien par Vibration Clandestine

 

Affiche La Mine de Rien
Affiche La Mine de Rien

Le 28 avril c’était le concert show case de l’album. Un gros travail de création du spectacle précède cette première. Racontez-nous.
Très peu de temps après l’enregistrement du disque en studio, en salle de répétition, nous avons réadapté les morceaux pour en faire des versions « live ». Deux semaines de résidence, à la MJC ô Totem de Rillieux-la-Pape puis à la Tannerie de Bourg-en-Bresse ont suivi. Les précieux conseils de Francis Richert, notamment sur les arrangements musicaux, nous ont permis d’aller plus loin encore dans cette remise en question que représente l’élaboration d’un spectacle ; le but étant de révéler davantage la singularité de chaque titre. Enfin, nous avons confronté le résultat avec nos techniciens son et lumière pour mettre le tout en valeur. Malgré tout ce travail, en amont, nous savons que c’est sur scène, devant notre public, que le spectacle prendra réellement forme tout en laissant sa place à l’instant ! Chaque concert doit rester un moment unique.

 

Avec des Si comporte des chansons revendicatives et humanistes (Avec des Si, L’envers du décor) qui sont une thématique récurrente sur des albums d’artistes différents (La Rue Kétanou, les Ogres). Ses sujets sont-ils incontournables ?
Les bidonvilles en périphérie des grandes villes ne cessent de se répandre et risquent par la force des choses, par leur banalisation à faire partie du décor. On peut faire comme on veut… Rien n’est incontournable. On peut s’y faire, avec des œillères, ou, au contraire, garder les yeux grands ouverts sur le monde, sur le sensible. Un artiste se nourrit de ce qui l’entoure et donne à voir ou à entendre sa vision des choses, si les sujets de chansons se rejoignent, c’est sans doute que les chansonniers sont amenés à faire les mêmes constats, que ces mêmes sujets sont dans l’air du temps, que nous sommes sensibles au présent.

 Un artiste se nourrit de ce qui l’entoure et donne à voir ou à entendre sa vision des choses

On note la collaboration avec Fred et Alice des Ogres et de Mourad de la Rue Kétanou. Que représentent pour vous ces groupes qui tracent leur sillon dans la chanson française depuis 20 ans ?
Des dinosaures ? Mais plutôt genre Denver… Des dinosaures sympas ! Outre leurs qualités artistiques et humaines, qui ne sont plus à prouver, ce sont ces groupes qui ont ouvert la voie d’une nouvelle forme de chanson française, il y a 20 ans. Si les Têtes Raides, les Ogres, la Rue Ket’ (et j’en passe) n’avaient pas été là quelques années avant nous, nous ne marcherions bien évidemment pas dans leurs pas aujourd’hui.

 

Sur La tête allant vers, le Live et Avec des si les jackets

La Mine de Rien ©Let'sBo
La Mine de Rien ©Let’sBo

représentent un homme à tête objet. Un cylindre à musique, un micro, un tableau de la photo promo de l’album. Que signifie ce concept ?
C’est sur « La tête allant vers » que tout a commencé, une boîte à musique remplace la tête du personnage sur la jaquette, c’est une espèce d’allégorie : on tourne sa manivelle, on se broie un peu le cerveau et il en ressort quelques mélodies simples et une tête allant vers… L’album live, avec la tête de micro n’est que la continuité de celui-ci. Sur le nouvel album, c’est un miroir inversé, avec un reflet qui diffère de la réalité (à moins que ce soit l’inverse). Une mise en abîme de la réalité. L’idée, c’est qu’une chanson ne sera toujours que le reflet de cette chanson, en fonction de la personne qui l’écoute. Vous me suivez ? C’est pour cette raison que l’on entend souvent les auteurs dire de leurs chansons qu’elles ne leur appartiennent plus.  

 

De nombreux artistes, comme vous, font une tournée sur l’île de la Réunion. Hormis le soleil et la plage que retrouvez-vous sur l’île ?
Je ne préfère pas m’étendre sur le sujet. J’espère que les autres artistes, comme nous, n’ont pas lâché le morceau… Tout ce que je peux vous dire, c’est que ça me fait penser à une chanson de Soldat Louis qui a très bien marché ; de très bons moments que nous partageons avec nos amis musiciens d’Abazdabu et Zadig 2.0.

 

Le mot de la fin : Avec des si, on mettrait Paris en bouteille pour mieux la jeter, à la mer !

www.laminederien.com

Partager :