Logre Présente Klaus

Logre arrive ! Glauque à souhait !

 

Imaginez un univers expérimental glauque, sombre, presque sanglant où évolue deux hommes masqués et armés de basses : c’est le monde LoGre. Après la Déchirure, leur premier album, ils nous balancent cette fois Klaus. Un ciné concert malsain dans lequel le groupe nous raconte l’histoire, la vie de cette entité nommée Klaus. La date de sortie de l’album n’est pas encore arrêtée mais est prévue pour la fin de cette année. Rencontre hors des sentiers battus avec un groupe pas vraiment comme les autres.

Klaus de Logre ! Glauque à souhait !

 

Nos ressentis ne seront jamais assez justes pour réellement qualifier votre univers, alors allez-y, expliquez-nous d’où vient LoGre…
LoGre c’est d’abord 2 musiciens issus de la même chair avec une passion pour le cinéma. La volonté de départ était de créer ce groupe pour un court métrage. Les 2 membres du groupe étant des personnages. Le film n’a pas (encore ?) vu le jour mais le groupe s’est formé par le live et les clips. Nous avons toujours eu la volonté de faire voyager par notre musique avec un attrait certain pour les univers sombres et oniriques. Notre musique se veut projective et la rareté des paroles aide chacun à apporter une partie de lui-même dans l’écoute.

 

Effectivement, très peu de paroles agrémentent l’univers sonore de Klaus. On comprend donc l’utilité du concept ciné concert. Donnez quelques indices aux lecteurs sur ce qu’ils pourront voir…
Alors il s’agit d’un spectacle d’environ 45 minutes. Il retrace les principaux moments d’un cycle de vie de Klaus. Beaucoup d’images sont en caméra subjective. Le spectacle est en 3 chapitres.

 

Logre présente Klaus
Les images sont sujettes à interprétation mais il y a un fil conducteur objectif. On voit Klaus se familiariser puis évoluer dans un environnement principalement urbain. Concernant le son, à partir de mi-novembre, la BO qui accompagne en live les images, notre 2ème album Klaus, pourra être écoutée sur tous les sites de téléchargement et de streaming musical.

 

Sur Klaus, deux morceaux sont en featuring avec le groupe dub lyonnais TD+. Qu’ont-ils ajouté à LoGre ?
Nous avons vraiment co-construit les 2 titres ensemble. Ils ont apporté leur dub scandal !! Leurs qualités d’arrangeurs ainsi que la richesse de leur instrumentation ont permis d’évoluer dans des environnements sonores différents. Nous avons eu une approche plus live pour composer ces titres et cela donne une pulse différente et très viscérale.

 

Logre : « notre musique s’est forgée dans des sphères malsaines et inquiétantes ! « 

 

Pourquoi êtes-vous masqués ?
Au départ c’est lié au court métrage qui était un film d’horreur et nos personnages n’étaient pas ultra festifs !! Nous avons gardé cela pour le live et les visuels car notre musique s’est forgée dans des sphères malsaines et inquiétantes. Les cagoules font parties de tenues de scène plus globales comprenant blouses blanches, costards, salive, faux sang et plus si affinités.

Logre présente Klaus

 

Quelles ont été vos motivations et vos inspirations lors de la création d’un groupe tel que LoGre ?
Il y avait la motivation du cinéma, de créer une petite formation à 2 musiciens et de surcroît à 2 bassistes. Les inspirations ont été diverses. Musicalement nous venons du rock mais nous avons voulu ouvrir pour ce projet sur d’autres styles musicaux. Assez vite, les croisements avec d’autres arts ont été évoqués et le v-jing a fait son apparition sur les lives dès le Décompensation tour.

 

Après le festival Carnival de Bourgoin-Jallieu (38), où et quand se dérouleront les prochaines représentations du ciné concert Logre ?
Pour 2015, nous avions une dernière date le 30 octobre à la Farlodoise à Chazelles sur Lyon. Nous sommes en plein démarchage pour 2016 sur les lieux de concerts et les festivals de cinéma pour de la perf ou du concert.

 

Partager :