pochette

Rufus Bellefleur

 

Temples, idols and Broken Bones
Rufus Bellefleur

 

RufusBellefleur
RufusBellefleur

  Après Groovin tales from the gator blaster, en 2011, qui nous avait fait découvrir l’univers musical et graphique de Rufus Bellefleur, le fantôme revient avec Temples, idols and broken bones. Rufus aventurier invétéré, nous emmène dans un blockbuster d’aventures pop. Leur second album, dans les bacs depuis trois mois maintenant, nous raconte une histoire hip-hop, pop rock et folk pimentée d’instruments acoustiques (banjo, le dobro (guitare à résonateur), dulcimer (sorte de cithare), flûte indienne…) qui voguent vers des contrées inexplorées. Le banjo et son côté western country sont formidablement remis au goût du jour dans ces compositions résolument contemporaines pop rock hip-hop (Party of the dead, Mysterious ways).

une histoire hip-hop, pop rock et folk pimentée d’instruments acoustiques

 La voix brute et profonde, inimitable du fantôme de Louisiane Rufus, accompagnée par les chœurs féminins forment une harmonie vocale (Met the Monster Out, Paralyse City) qui donne le ton aux compositions. Temples, idols and broken bones est une très bonne expérience qu’il vous faudra suivre à travers la carte retraçant les aventures de l’album. Carte qui nous ramène sur les traces de Groovin tales from the gator blaster. Les cinq toulousains à l’univers incomparable de Rufus Bellefleur seront, le 5 juillet au Jalles House Rock à Saint Médard en Jalles (33) et le 17 juillet au festival des musiques d’ici et d’ailleurs à Châlons-en-Champagne (51).

www.facebook.com/rufusbellefleur

rufusweb.free.fr

Partager :